Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Coopérer, c'est partager des territoires communs.

ATELIER VERSOCULTURE

VersoCulture est investi dans deux collectifs d'analyse, de réflexion et de capitalisation d'expériences. Des contributions sont régulièrement publiées par le Comité national de liaison des EPCC et par l'Institut de coopération pour la Culture.

Carnet de coopération est une initiative du Comité national de liaison pour partager l’expérience des membres sur des sujets susceptibles d’intéresser les collectivités publiques membres des conseils d’administration des EPCC et les professionnels des différents secteurs de la culture. Vous êtes donc invité, en qualité de lecteur, à nous faire part de vos remarques et de vos propositions, afin de préciser si besoin des notions présentées dans ce carnet, et plus globalement d’améliorer les conditions d’exercice de la coopération politique et professionnelle en faveur du développement culturel et artistique.

Cliquez sur le titre pour accéder à la publication

Le système d’intervention publique en faveur des pratiques artistiques et culturelles peine aujourd’hui à répondre aux attentes toujours croissantes tant de nos concitoyens que des professionnels de ces secteurs d’activité, comme aux nécessités accrues de leur coopération avec les collectivités publiques et de celle des collectivités entre elles.
Regroupement de personnes d’horizons et de points de vue divers, l’Institut de Coopération pour la Culture (ICC) explore depuis 2012 des expériences concrètes qui cherchent chacune, ne serait-ce que localement, à renouveler l’approche de ces questions. Espace coopératif de discussion et de réflexion, notre travail se fonde sur une méthodologie particulière d’étude de cas.

À ce stade, l’objectif n’est donc pas d’aboutir à une forme de manifeste programmatique ou de référentiel direct pour l’action. Par contre, il est bien question d’une dynamique de production d’un discours et d’une approche renouvelées, qui participent à faire « bouger les lignes » et à construire une « perspective commune » entre acteurs d’opinion, de sensibilité et de modes d’action pourtant diversifiés.

Au regard des tensions actuelles, il paraît  inenvisageable de ne pas tenter de construire des propositions nouvelles. Une mise en pensée collective des expériences est aujourd’hui pour l’ICC absolument nécessaire. Face à la mutation productive et sociale contemporaine, une reconfiguration du système d’intervention publique en faveur des pratiques artistiques et culturelles s’avère nécessaire. Sur quels principes politiques et fonctionnels la fonder ? L’Institut de Coopération pour la Culture vient de rendre publique plusieurs propositions, fruit de ses travaux menés depuis janvier 2012.

Cliquez sur le titre pour accéder à la publication

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus